Notice

Auteur(s) Isabelle CAILLOT
Date de publication2019
Titre complet de la publicationRoissy-En-France (95), ZAC Sud Roissy, Chemin De Vaudherland. Exploitations céréalières au XIe siècle
Type de publicationRapport
ÉditeurÉveha
Nombre de volumes1
Langue du documentfrançais
RésuméLes fouilles menées sur le site de la « ZAC sud Roissy, chemin de Vauderlhand » ont été réalisées par le bureau d’études Éveha sous la responsabilité d’Isabelle Caillot. Elles interviennent dans le cadre d’un projet d'installation sur la commune de Roissy-en-France (Val-d’Oise) d'une Zone d’Aménagement Concerté par la SEMAVO. Les investigations archéologiques ont permis de mettre au jour une occupation datée du XIe siècle principalement caractérisée par une concentration de silos, des bâtiments dont des greniers, un ou deux fonds de cabane, et deux fours culinaires dont un de grande envergure. Les silos ont livré des objets métalliques (lames de couteaux, fer de bêche, curoir de soc, etc.), des céramiques, de la faune, mais aussi des graines carbonisées et minéralisées en rejet (majoritairement des céréales). L’ensemble s’organise autour d’un chemin en creux avec fossés bordiers dont la mise en place est ancienne, probablement dés la fin du Xe siècle, les vestiges étant situés de part et d’autre. Cet axe correspond à l’ancien chemin de Saint-Denis menant de Roissy à Paris ; il subit recharges et réfections et perdure jusqu’à l’Époque moderne. La voie moderne mesure plus de 1 0 m de large et traverse le site du sud-ouest au nord-est. Le recalage sur la carte de Cassini a permis d’identifier la route royale Paris-Soissons. Deux sépultures ont été découvertes sur le bord de ce chemin. Les datations par C 14 ont permis de situer la première entre 1300 et 1415, et la seconde, plus récente, entre 1436 et 1522. Un double tournois émis en 1584 permet de resserrer cette fourchette. Les multiples opérations archéologiques déjà menées à Roissy-en-France (notamment par J.-Y. Dufour, Inrap) ont permis de collecter bon nombre d’informations et données sur la naissance et la morphogenèse du village. Son développement est bien éloigné des modèles franciliens connus pour les périodes carolingienne et du Moyen Âge central, avec un resserrement de l’habitat aux VIIIe - Xe siècles, puis une expansion aux XIe - XIIe siècles. La fouille du site « ZAC sud Roissy », situé à 350 m à l’ouest de l’église Saint-Éloi et à seulement 150 m à l’ouest de l’habitat carolingien de « La Pointe des Vieilles Vignes », a permis d’affiner la perception de la frange occidentale du village de Roissy durant le Moyen Âge central et de confirmer ce phénomène de pleine extension au XIe siècle, avec une désaffectation au cours du XIIe siècle au profit d’éléments plus polarisants que la voie.
Mots-clés (sujet)Trous de poteau, silos, fosses, fonds de cabane, fours, voie, sépultures ; céramique, faune, mobilier métallique, monnaie, lithique
Mots-clés (période)Médiéval, moderne
Mots-clés (géographie)Île-de-France, Val-d'Oise, Roissy-En-France

Accès au document

Document non accessible : le document n'est pas encore numérisé ou bien fait l'objet de droits de reproduction réservés par l'éditeur.

Référence bibliographique

Caillot 2019 : CAILLOT (Isabelle) dir. — Roissy-En-France (95), ZAC Sud Roissy, Chemin De Vaudherland. Exploitations céréalières au XIe siècle. Rapport final d'opération archéologique, Service régional de l'Archéologie d'Île-de-France. Limoges : Éveha, 2019.