Notice

Auteur(s) Virginie ROPIOT
Date de publication2018
Titre complet de la publicationCapens (31), L'établissement rural de la fin du second âge du Fer de Biros et Péguillan
Type de publicationRapport
ÉditeurÉveha
Nombre de volumes1
Langue du documentfrançais
RésuméLe lieu-dit Biros et Péguillan à Capens se localise à une trentaine de kilomètres au sud de Toulouse, en rive gauche de la Garonne dont le cours s'écoule à 1500 m à l'est. Ce secteur constitue une zone d'interface entre le piémont pyrénéen et l'agglomération de Vieille-Toulouse. Il occupe donc une place de choix sur l'itinéraire reliant le siège des Volques aux Pyrénées centrales. Le décapage mécanique sur une superficie approchant les 17000 m2, a permis de mettre au jour un vaste habitat rural à enclos fossoyé datant de la fin du second âge du Fer. L'ensemble totalise sept principaux creusements linéaires conservés, se développant sur une aire globale d'un hectare environ. Ils forment deux grands enclos quadrangulaires adossés. L'enclos 1 se trouve dans la partie orientale de la fouille. Il délimite une superficie interne qui peut être estimée à environ 5570 m2. Son allure est celle d'un rectangle, tendant au trapèze dans sa partie orientale. Il comprend par ailleurs une structure linéaire de partition interne palissadée. L'enclos 1 a la particularité d'avoir fourni une centaine de creusements se rapportant à des architectures sur poteaux porteurs, dont certains dessinent le plan de bâtiments. L'enclos 2 se localise à l'ouest et représente une superficie interne de 4135 m2. Il manque les angles nord-ouest et sud-ouest, hors zone prescrite. On peut cependant lui restituer une forme rectangulaire. Un huitième fossé se localise à l'extrémité orientale mais il n'est pas connecté à l'ensemble principal. Il est le seul à comporter une ouverture. Très partiellement dégagé car en dehors de l'emprise de fouille, il est cependant difficile de comprendre son rôle au sein du système fossoyé de cet établissement. Une grande fosse, que l'on peut interpréter comme un collecteur d'eau, complète les données sur cet habitat. Sa présence en dehors de l'espace enclos pourrait traduire un usage saisonnier réservé aux animaux ou à des activités non domestiques. Le site a également livré plusieurs dépôts d'objets, dont le caractère inhabituel et/ou organisé mérite d'être souligné. Ces ensembles posent la question de leur fonction symbolique, voire rituelle. L'abondant mobilier contenu dans ces structures place ces dernières dans la deuxième moitié du IIe s. av. n. è. et plus particulièrement entre 175 et 125. Quelques vestiges antérieurs à l'âge du Fer ont également été découverts, notamment une sépulture à inhumation en fosse profonde, datant du Néolithique final/Campaniforme, et une grande fosse contenant du mobilier du Bronze final IIb. D'autres faits sont également apparus durant cette fouille (fosses de plantation, fossés de parcellaire, exploitation d'un bras mort hydromorphe).
Mots-clés (sujet)Campaniforme ; habitat rural, fossé, collecteur d'eau, fosse, trou de poteau, pratiques rituelles, céramique, amphore, mobilier métallique et lithique, agriculture, élevage ; Gaulois, Volques
Mots-clés (période)Second âge du Fer, Bronze final, Néolithique final
Mots-clés (géographie)Occitanie, Haute-Garonne, Capens

Accès au document

Document non accessible : le document n'est pas encore numérisé ou bien fait l'objet de droits de reproduction réservés par l'éditeur.

Référence bibliographique

Ropiot 2018 : ROPIOT (Virginie) dir. — Capens (31), L'établissement rural de la fin du second âge du Fer de Biros et Péguillan. Rapport final d'opération archéologique, Service régional de l'Archéologie d'Occitanie. Limoges : Éveha, 2018.