Notice

Auteur(s) Sandrine GUILLIMIN, Anne-Sophie MARTINEAU
Date de publication2018
Titre complet de la publicationLa Rochelle (17), 30 Avenue des Cordeliers (AK 134)
Type de publicationRapport
ÉditeurÉveha
Langue du documentfrançais
RésuméLa fouille menée à La Rochelle, au 30, avenue des Cordeliers (parcelle AK134), a été réalisée par le bureau d'études Éveha du 18 janvier au 1 er avril 2016. La zone impactée est un ancien terrain militaire loti et construit progressivement depuis la fin des années 1950, situé derrière la cité administrative (ancienne caserne Duperré), à environ 200 m à l'est de l'église Notre-Dame-de-Cougnes. Extra- muros jusqu'en 1689, date à laquelle l'enceinte Ferry est construite, le site se retrouve ensuite sur l'emprise du bastion des Cordeliers. Cette opération complète une fouille menée en 2013 par le SDA 17 sur la parcelle voisine. Les investigations archéologiques ont principalement permis d'étudier une nouvelle portion du cimetière paroissial de Cougnes, sur sa marge nord-est. Il s'agit probablement du plus ancien et du plus vaste cimetière rochelais, dont on ne connaissait pas l'étendue sur cette zone à une telle distance de l'église. Cette fenêtre, bien que située en périphérie, se singularise par une forte densité et de très nombreux recoupements, superpositions et réutilisations. Cette nouvelle opération a permis d'apporter de nombreuses précisions sur les caractéristiques de ce cimetière (architectures et pratiques funéraires, données démographiques...) mais aussi, grâce aux datations radiocarbone, de faire remonter son origine au moins aussi loin que la première mention de Cougnes dans les textes, en 969. Ainsi, ce sont plus de sept siècles de fonctionnement qui ont pu être mis en lumière. Les occupations qui ont succédé à cet ensemble funéraire progressivement colonisé par les fortifications et considérablement réduit en 1631 ont également pu être appréhendées, avec notamment l'installation du couvent des Cordeliers dont nous avons pu observer l'évolution de la limite orientale, notamment avec la construction du bastion des Cordeliers en 1689. Une dernière occupation militaire, après la transformation du couvent en caserne au XIX e siècle, a elle aussi laissé quelques vestiges dont un dépotoir riche en mobilier datant de la Première Guerre mondiale.
Mots-clés (sujet)cimetière, inhumation, sépulture, couvent, habitat, bâtiment, mur, fossé, fosse, pavage, bastion, production de chaux, dépotoir, céramique, verre, objet métallique, arme, outil, parure, monnaie
Mots-clés (période)Moyen Âge, époque moderne, époque contemporaine
Mots-clés (géographie)Nouvelle-Aquitaine, Charente-Maritime, La Rochelle

Accès au document

Document non accessible : le document n'est pas encore numérisé ou bien fait l'objet de droits de reproduction réservés par l'éditeur.

Référence bibliographique

Guillimin, Martineau 2018 : GUILLIMIN (Sandrine), MARTINEAU (Anne-Sophie) — La Rochelle (17), 30 Avenue des Cordeliers (AK 134). Rapport final d'opération archéologique, Service régional de l'Archéologie de Nouvelle-Aquitaine. Limoges : Éveha, 2018.