Notice

Auteur(s) Marine FROUIN, Christelle LAHAYE, Norbert MERCIER, Pierre GUIBERT, Isabelle COUCHOUD, Jean-Pierre TEXIER, Aurélie ROYER, Sandrine COSTAMAGNO, Cédric BEAUVAL, Laurence BOURGUIGNON, Liliane MEIGNEN, Jean-guillaume BORDES, Guillaume SEGUIN, Hervé BOCHERENS, François LACRAMPE-CUYAUBÈRE, Xavier MUTH, Rainer GRÜN, Maria dolores GARRALDA, Bernard VANDERMEERSCH, Alan E. MANN, Bruno MAUREILLE
Date de publication2017
Titre complet de la publicationChronologie du site moustériende type Quina des Pradelles (Marillac-le-Franc, Charente, France)
Type de publicationArticle dans un périodique
Revue ou périodiquePALEO
Numéron°28
Moisdécembre
Année du n°2017
Page(s)117-136
Langue du documentfrançais
RésuméCet article présente une synthèse des données chronologiques du site des Pradelles (Marillac-le-Franc,Charente, France). Le gisement se caractérise dans son locus est par un remplissage de près de quatre mètresd’épaisseur ayant livré des dépôts de la fin du Paléolithique moyen dans lesquels une industrie moustérienne de typeQuina est associée à une faune abondante largement dominée par le renne. Durant les fouilles conduites parB.Maureille et A. Mann entre 2001 et 2013, les données chronologiques obtenues pour ce locus ont été peunombreuses: une datation par thermoluminescence (TL) sur un silex chauffé et une autre par U-Th sur un spéléothèmesitué dans la partie inférieure de la séquence. Plusieurs datations par le radiocarbone ont été également réalisées surdes ossements provenant du sommet du remplissage, mais se sont révélées partiellement infructueuses en raison del’ancienneté des vestiges. Ces données constituent des jalons importants permettant d’esquisser une chronologiepréliminaire de cette séquence, sans toutefois donner une attribution chronologique précise aux vestiges découverts. Dans le cadre d’un projet pluridisciplinaire visant à établir des jalons chronologiques fiables pour l’évolution des cultures néandertaliennes du Sud-Ouest de la France, nous avons entrepris la datation des dépôts sédimentaires de la séquence des Pradelles par Luminescence Stimulée Optiquement (OSL). Les résultats de ces méthodes appliquées à différentminéraux (quartz et feldspaths), et combinés aux données radiométriques déjà disponibles, ont permis de préciser lachronostratigraphie du gisement. Ils permettent situer chronologiquement les restes néandertaliens des Pradelles et lesoccupations Quina entre la fin du MIS (Marine Isotope Stage) 4 et pendant le MIS 3, jusqu’à ~ 50 ka
Mots-clés (sujet)chronologie, Neandertal, Quina, radiocarbone, OSL, TL, U-Th
Mots-clés (période)
Mots-clés (géographie)Marillac, Les Pradelles

Accès au document

Document non accessible : le document n'est pas encore numérisé ou bien fait l'objet de droits de reproduction réservés par l'éditeur.

Référence bibliographique

Frouin et al. 2017 : FROUIN (Marine), LAHAYE (Christelle), MERCIER (Norbert), GUIBERT (Pierre), COUCHOUD (Isabelle), TEXIER (Jean-Pierre), ROYER (Aurélie), COSTAMAGNO (Sandrine), BEAUVAL (Cédric), BOURGUIGNON (Laurence), MEIGNEN (Liliane), BORDES (Jean-guillaume), SEGUIN (Guillaume), BOCHERENS (Hervé), LACRAMPE-CUYAUBÈRE (François), MUTH (Xavier), GRÜN (Rainer), GARRALDA (Maria dolores), VANDERMEERSCH (Bernard), MANN (Alan E.), MAUREILLE (Bruno) — Chronologie du site moustériende type Quina des Pradelles (Marillac-le-Franc, Charente, France). PALEO, n°28, 2017, p. 117-136.