Notice

Auteur(s) Peggy POULAIN
Date de publication2017
Titre complet de la publicationRue du Pont Saint-Étienne, Limoges (87)
Type de publicationRapport
ÉditeurÉveha
Langue du documentfrançais
RésuméLa réalisation de travaux de rénovation du réseau d’assainissement, rue du Pont Saint-Étienne à Limoges, a permis d’explorer le plein cœur de la Cité. Ce quartier est peu connu archéologiquement. Les vestiges mis au jour vont vraisemblablement de l’Antiquité tardive à l’Époque moderne. La première occupation est un élément de voirie de type chemin creux. Il est abandonné au profit d’un établissement religieux précoce, seulement matérialisé par un bâtiment, récupéré dans son intégralité, et des sépultures associées, datées, pour les plus anciennes, des alentours de 700. Il s’agit des premières traces d’un prieuré dédicacé à saint André dont la première mention remonte à la fin du Xe siècle. Le bâtiment abandonné laisse la place au cimetière de la paroisse Saint-André. Ce dernier comporte trois grandes phases qui correspondent à une évolution à la fois dans l’organisation, dans la typologie des architectures funéraires et à la population inhumée. La paroisse Saint-André cesse d’exister au début du XVIIe siècle. Le site prend alors une autre fonction puisque les inhumations cessent et l’espace dédié à ces dernières est transformé en rue telle que nous pouvons l’observer de nos jours.
Mots-clés (sujet)cimetière, voirie
Mots-clés (période)Moyen Âge
Mots-clés (géographie)Nouvelle-Aquitaine. Haute-Vienne, Limoges

Accès au document

Document non accessible : le document n'est pas encore numérisé ou bien fait l'objet de droits de reproduction réservés par l'éditeur.

Référence bibliographique

Poulain 2017 : POULAIN (Peggy) dir. — Rue du Pont Saint-Étienne, Limoges (87). Rapport final d'opération archéologique, Service régional de l'Archéologie de Nouvelle-Aquitaine. Limoges : Éveha, 2017.