Notice

Auteur(s) Gaëlle ANDRÉ
Date de publication2015
Titre complet de la publicationVert-Saint-Denis (77), ZAE Jean Monnet, lot 2
Type de publicationRapport
ÉditeurÉveha
Nombre de volumes1
Langue du documentfrançais
RésuméLe projet d'extension de la ZAE Jean Monnet sur la commune de Vert-Saint-Denis (77) a donné lieu en 2005 à un diagnostic réalisé par J. Legriel (Inrap). Le diagnostic, d'une surface totale de 22,8 ha et sondé à 8 %, a permis d'identifier plusieurs occupations humaines depuis l'âge du Bronze jusqu'à la période moderne. Plus particulièrement, les tranchées 1 à 4 ont mis en évidence une occupation médiévale inscrite entre le IX e et le début du XII e siècle. Le bureau d'études Éveha est alors intervenu sur cette parcelle (surface : 4834 m2) entre le 6 et le 31 janvier 2014, sous la direction de G. André. L'occupation découverte s'est révélée diachronique depuis l'âge du Bronze jusqu'à la période contemporaine avec un total de 275 structures identifiées. Les éléments protohistoriques sont épars, au nombre de trois seulement, mais la fosse 120, datée de l'âge du Bronze final IIIb, est à rapprocher de l'occupation mise au jour sur la parcelle attenante (Durand 2001). Le Moyen Âge reste la période la plus représentée et détermine l'occupation principale du site datée des IX e - début du XII e siècles. Seules trois sépultures sont plus anciennes et datées de la période mérovingienne. L'habitat n'est pas présent sur l'emprise mais deux zones de stockage et un secteur d'artisanat organisé autour de deux fonds de cabane ont été définis. Par ailleurs, de grandes concentrations de vestiges mêlant fosses et trous de poteau ont été perçues sans que leur fonction soit évidente, d'autant que l'arasement du site est bien marqué. Malgré tout, le stockage y est également pratiqué, d'après la présence attestée de quelques fosses-silos. L'occupation identifiée se développe ainsi clairement en marge de l'habitat du haut Moyen Âge découvert sur les parcelles adjacentes au lieu-dit les Hautes-Billes. Ce site est fouillé mais le rapport n'étant pas encore rendu, la synthèse est difficile à mener. L'occupation s'achève au plus tard au début du XII e siècle. Le hiatus qui suit est net et important. La présence humaine ne reprend ultérieurement qu'à la période moderne sous la forme de 16 fosses d'extraction de grès. C'est un phénomène bien connu sur le plateau de Sénart où de telles carrières ont déjà été mises au jour.
Mots-clés (sujet)Sépultures ; fosses ; silos ; trous de poteau ; fonds de cabane ; puits ; four domestique et fossé ; extraction (grès)
Mots-clés (période)Protohistoire ; âge du Bronze final ; Moyen Âge ; Époque moderne
Mots-clés (géographie)Île-de-France, Seine-et-Marne, Vert-Saint-Denis

Accès au document

Document non accessible : le document n'est pas encore numérisé ou bien fait l'objet de droits de reproduction réservés par l'éditeur.

Référence bibliographique

André 2015 : ANDRÉ (Gaëlle) — Vert-Saint-Denis (77), ZAE Jean Monnet, lot 2. Rapport final d'opération archéologique, Service régional de l'Archéologie d'Île-de-France. Limoges : Éveha, 2015.