Notice

Auteur(s) Elisabeth LORANS, Thomas CREISSEN
Date de publication2014
Titre complet de la publicationL'apport des dernières fouilles archéologiques à la connaissance des églises abbatiales de Marmoutier antérieures à la reconstruction gothique
Type de publicationArticle dans un périodique
Revue ou périodiqueHortus Artium Medievalium
Numéron°20
Année du n°2014
Page(s)535-543
Langue du documentfrançais
RésuméFondé par saint Martin en personne aux environs de 370, Marmoutier est l'un des tous premiers monastères de Gaule. Il a été implanté au sein d'un bâtiment antique occupé de manière continue depuis sa construction au tournant des 1er et 2e siècles de notre ère. Ce monastère est resté en activité jusqu'à sa suppression au cours de la Révolution Française. Peu après, l'essentiel des bâtiments est méthodiquement démantelé. Toutefois, les sources textuelles, la documentation graphique, les quelques vestiges encore conservés ainsi que les investigations archéologiques permettent de partiellement restituer l'organisation du monastère et l'évolution des bâtiments au cours du Moyen Âge. Dès les années 70 et les premières campagnes de fouilles archéologiques réalisées sous la conduite de Ch. Lelong, il avait été possible d'identifier deux églises antérieures à l'abbatiale gothique. Ces bâtiments ont été l'objet d'observations complémentaires dans le cadre du nouveau programme de recherche engagé depuis une dizaine d'années. La plus ancienne des deux églises a été construite aux environs de 980. Elle comportait trois nefs, un transept et un chevet à trois absides. Des vestiges de son aménagement liturgique ont été retrouvés, mais leur fonction n'est pas toujours claire. Le bâtiment présente la particularité d'associer petit appareil de moellons et parties en moyen appareil, dont c'est la plus ancienne apparition le site de Marmoutier. Quelque temps après, une crypte a été greffée au chevet de cet édifice. Elle est presque exclusivement construite en moyen appareil, et présente un riche décor. Peu après, l'église antérieure est intégralement détruite, et une nouvelle abbatiale mise en chantier, probablement dans la seconde moitié du XIe siècle. Cette première abbatiale romane a ensuite été agrandie en direction de l'ouest moyennant la construction de nouvelles travées. Dans cette phase, un nouveau choeur liturgique est implanté dans une partie du vaisseau axial
Mots-clés (sujet)Monastère, église, architecture préromane, architecture romane, crypte, matériaux de construction, aménagement liturgique, décor
Mots-clés (période)Haut Moyen Âge, Moyen Âge
Mots-clés (géographie)Centre-Val de Loire, Indre-et-Loire, Tours

Accès au document

Document non accessible : le document n'est pas encore numérisé ou bien fait l'objet de droits de reproduction réservés par l'éditeur.

Référence bibliographique

Lorans, Creissen 2014 : LORANS (Elisabeth), CREISSEN (Thomas) — L'apport des dernières fouilles archéologiques à la connaissance des églises abbatiales de Marmoutier antérieures à la reconstruction gothique. Hortus Artium Medievalium, n°20, 2014, p. 535-543.