Notice

Auteur(s) Guillaume DEMEURE
Date de publication2011
Titre complet de la publicationLa Rochelle (17), 9 place du Commandant de la Motte Rouge
Type de publicationRapport
ÉditeurÉveha
Nombre de volumes3
Langue du documentfrançais
RésuméL'opération du 9 place du Commandant de La Motte Rouge a occasionné la mise au jour d'éléments importants pour l'histoire de la ville de La Rochelle et du quartier Saint-Nicolas, en particulier, du XIIe siècle à nos jours. Ce quartier semble connaître une première urbanisation à la fin du XIIe siècle avec le gain de terres sur les marais environnants. Ces travaux sont suivis par la mise en œuvre d'un espace d'inhumation. Dans un second temps, ces premières sépultures sont recoupées par les murs de l'église Saint-Nicolas. Ces aménagements sont complétés par la construction de la portion d'enceinte englobant le quartier Saint-Nicolas au début du XIIIe siècle. Dès lors l'église au sud, le rempart à l'est et un muret au sud dessinent les limites de l'enclos paroissial au sein duquel le cimetière est installé et utilisé jusqu'au XVIe siècle. Dès le début de l'époque moderne, l'église Saint-Nicolas subit d'importantes modifications (travaux sur le mur gouttereau sud et adjonction d'une probable chapelle latérale). Au cours du XVIe siècle, La Rochelle bascule dans le camps huguenot. L'église est alors en partie détruite et une chapelle latérale laisse place à un cavalier d'artillerie. Avant le début du XVIIe siècle, le quartier Saint-Nicolas ne cesse d'être fortifié (travaux sur le rempart, entretien et adaptation des éléments défensifs...), malgré cela la zone funéraire est toujours usitée. En revanche, à la suite du Grand Siège de 1627-1628, la parcelle se restructure par l'arasement du cavalier, la destruction du rempart et le comblement du chenal. L'église Saint-Nicolas est reconstruite et achevée en 1672, un nouveau cimetière se développe également à partir de 1658. Enfin, au début du XIXe siècle la parcelle change de destination. Des jardins sont aménagés dès 1813 et l'église désaffectée est transformée en entrepôt des douanes à la fin du XIXe siècle.
Mots-clés (sujet)Enceinte urbaine (rempart et fossé), cimetière, église, assèchements des marais, une zone d'inhumation, vestiges antérieurs à l'église actuelle, fortifications
Mots-clés (période)Moyen Âge, Époque moderne
Mots-clés (géographie)Poitou-Charentes, Charente-Maritime, La Rochelle

Accès au document

Document non accessible : le document n'est pas encore numérisé ou bien fait l'objet de droits de reproduction réservés par l'éditeur.

Référence bibliographique

Demeure 2011 : DEMEURE (Guillaume) — La Rochelle (17), 9 place du Commandant de la Motte Rouge. Rapport final d'opération archéologique, Service régional de l'Archéologie de Poitou-Charentes. Limoges : Éveha, 2011. 3 vol.